Entre un été maussade, une mouche asiatique vorace et un mois de septembre beau et chaud, ils ne savent pas à quoi s'attendre.